La cure détox : comment la pratiquer pour en tirer le meilleur bénéfice

Depuis quelques temps, on n’entend parler que de cure détox (diminutif de détoxifiante), à tel point que l’on a l’impression qu’il s’agit d’une découverte toute récente. En réalité la cure détox est une forme de jeûne, connu depuis des millénaires, mais pratiqué de façon moins drastique. Il faut d’ailleurs faire la différence entre la « pause détox et la « cure détox », plus restrictive et déconseillée sur une trop longue durée.

Pourquoi faire une cure détox?

Pour comprendre l’intérêt d’une cure détox, il faut savoir que l’organisme fabrique l’énergie nécessaire à son bon fonctionnement, mais également des déchets appelés toxines. Viennent s’y ajouter certains produits absorbés volontairement (caféine, alcool, nicotine, sucres) ou à notre corps défendant (pesticides ou polluants divers). Des symptomes tels que des maux de tête, de la fatigue, des problèmes intestinaux ou digestifs sont généralement perçus comme le signe que notre corps aurait besoin d’un petit nettoyage passant par une cure détox.

L’augmentation de la consommation d’alcool et les excès alimentaires liés à la période des fêtes amènent souvent à commencer une cure détox dès le mois de janvier. Cette dernière est également conseillée au printemps pour préparer l’été et en automne afin d’être plus en forme pour affronter l’hiver. Mais vous pouvez l’effectuer dès que vous en ressentez le besoin, sous réserve de respecter certaines règles.

Cure détox, mode d’emploi

La durée d’une cure détox varie en fonction des effets recherchés. En version courte, visant simplement à nettoyer l’organisme pour obtenir un regain d’énergie, un week-end est suffisant ; c’est également la durée à privilégier pour une première cure détox afin de vous familiariser avec le principe ; dans ce cas, on parle plutôt de « pause détox ». La version longue, quant à elle, va de trois à six semaines maximum et il vaut mieux limiter sa fréquence à deux cures par an.

Certaines substances sont à bannir durant une cure détox, et ce quelle que soit sa durée :

  • Le sucre y compris confitures, bonbons ou sodas ; si vous ne pouvez vous en passer (il est prouvé qu’il produit un effet addictif), remplacez-le par du miel, de la mélasse ou du sirop d’érable.
  • Les graisses animales (beurre, huile, charcuterie, viande rouge) en raison de leur richesse en acides gras saturés.
  • Le café, responsable de l’augmentation du rythme cardiaque, des insomnies et de la fatigue nerveuse ; à remplacer par du thé vert.
  • L’alcool, particulièrement nocif pour l’organisme et plus spécialement pour le foie ; privilégiez les jus de fruits (100% fruits) et l’eau.
  • Le pain blanc, dont les farines contiennent très peu de minéraux ; optez pour le pain complet, le pain aux céréales ou le pain intégral.

La cure détox fait en revanche la part belle aux aliments suivants :

  • Les fruits et légumes, riches en fibres et aux vitamines anti-oxydantes ; usez et abusez des algues, de l’ail, de l’avocat, de l’artichaut, de la betterave, du chou, du cresson, du kiwi, de la pomme, du radis noir, du citron…
  • Les poissons, avec une préférence pour les maigres (raie, cabillaud, turbot…) et en évitant les poissons gras tels que merlan, thon ou saumon.
  • Les céréales (avoine, boulgour, blé, riz…) en association avec des légumineuses (haricots secs, pois, fèves…) remplacent avantageusement la viande.

Il est conseillé de boire à volonté durant une cure détox : eau plate ou gazeuse, tisanes, thé, bouillons, soupes, jus de fruit. Une bonne hygiène de vie est également indispensable (pratique d’un sport, respect du rythme de sommeil et absence totale de tabac).

La mode détox : une manne commerciale

Le jeûne a de tout temps été considéré comme un moyen de se purifier de l’intérieur et la cure détox en est une version moderne. Le principe en lui-même n’a rien de nouveau : nos grands-parents l’appliquaient déjà, qui soignaient les indigestions à grand renfort de bouillons et de tisanes. Adopter une alimentation plus légère après une période d’excès est une simple question de bon sens.

Sur un plan purement scientifique, le terme de « détox » n’existe pas. En revanche il fleurit sur de nombreux produits commerciaux : depuis peu, on trouve même des bonbons détox (à prix d’or, cela va de soi)! Mais en quoi tous ces produits sont-ils détox, bien malin qui pourrait le dire… leurs fabricants ne perdant pas de temps à préciser sur quelles toxines ils sont censés agir. Certains de ces produits présentent toutefois un intérêt de par leurs apports en vitamines, nutriments, protéines ou antioxydants. Ils sont donc à considérer comme des compléments alimentaires, mais l’étiquette « détox » permet sans nul doute d’en augmenter considérablement le prix de vente.

Vous l’aurez compris, nous ne remettons pas en cause les bienfaits éventuels que peut apporter une petite cure détox, mais plutôt sa transformation en business juteux. Pour faire du bien à votre portefeuille en même temps qu’à votre organisme, rabattez-vous plutôt sur des aliments sains, des jus faits maison et des fruits frais qui vous seront tout aussi bénéfiques.

Les précautions à prendre

Si une pause détox ne peut pas faire de mal, il vaut mieux en revanche d’obtenir l’accord de son médecin avant d’entreprendre une véritable cure. Cete dernière est fortement déconseillée aux séniors, aux immunodéprimés, aux diabétiques, aux femmes enceintes et aux personnes atteintes de maladies inflammatoires de l’intestin.

Dans le cadre d’une cure détox, on parle souvent de juicing et de monodiète. Le juicing repose sur une nourriture exclusivement à base de fruits et légumes pressés, sans pulpe. La monodiète consiste à manger un seul aliment à un rythme variable : un jour par semaine, tous les jours à chaque dîner ou durant trois jours complets. Il est évident que ces formules ne doivent pas dépasser trois jours sous peine de sérieuses carences alimentaires avec maux de tête, malaises et même troubles cardio-vasculaires à la clé.

Sachez enfin qu’il ne faut pas confondre cure détox et régime. Bien sûr vous perdrez du poids lors de votre cure mais vous le reprendrez tout aussi vite avec effet yo-yo assuré. Même sans fondement scientifique, ces méthodes ne sont pas nocives sur une courte période et si l’on reste dans les limites raisonnables. Mais méfiez-vous des sites proposant des régimes extrêmement restrictifs accompagnés de produits censés booster les effets. Considérez plutôt la cure détox comme le moyen d’adopter de bons comportements alimentaires et une saine hygiène de vie que vous vous efforcerez de conserver par la suite.

Laisser un commentaire